Le Lieu

Un lieu unique qui exalte une certaine forme d’exception culturelle par la mise en valeur du génie du lieu.

X
Réservez votre séjour
1 Adulte
0-11 ans
0-3 ans
Pas de frais pour les enfants de moins de 12 ans
Contactez notre réception
pour toute information
+33 (0)3 66 98 10 40 Coût des appels locaux

Hotel Louvre Lens

La métamorphose d'un coron

La silhouette de l’Hôtel Louvre-Lens appartient, comme le bassin minier qui l’entoure, au patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle témoigne du passé industriel qui a façonné la mémoire des hommes et les paysages de la région. Elle est celle d’un authentique coron, anciennement baptisé Cité 9.

Pour transformer cet ensemble de maisons ouvrières en hôtel quatre étoiles, il fallait du tact et du discernement. Esprit de France a trouvé ces qualités auprès d’une équipe locale. Main dans la main, le cabinet Maes Architectes de Lille et l’architecte d’intérieur Guillaume Da Silva de Roubaix ont su préserver l’authenticité des lieux et respectueusement traduire leur identité.

La scansion régulière des façades unifiées par deux failles de verre et un grand jardin abrite désormais 52 chambres, un espace fitness et bien-être, des salles de séminaires, une brasserie et un bar. Elle projette dans le présent l’histoire d’une destination méconnue, devenue incontournable depuis l’ouverture du Musée du Louvre-Lens, situé à 3 minutes à pied de l’hôtel.

 

Interview croisée des architectes

Hotel 4 etoiles à Lens

Comment définiriez-vous l’univers de l’Hôtel Louvre Lens ?
GUILLAUME DA SILVA
C’est un univers construit autour de la notion de Dualité. L’hôtel se pose comme un trait d'union entre l’architecture passée et nouvelle. On a volontairement utilisé le noir dans les chambres pour une atmosphère sombre, de repos. Et cette atmosphère est contrastée par une salle de bain très claire et blanche. On retrouve ces oppositions dans le choix des matières avec la conservation de briques d’origine pleines de « cicatrices », juste sablées, associées à des éléments neufs et précis, comme les meubles qui ont été dessinés sur-mesure afin de garder une élégante sobriété.

CLAIRE DUTHOIT
(Cabinet Maes Architectes)
Trois grandes intentions nous ont guidées pour définir l’univers de l’hôtel. La confrontation subtile entre la réhabilitation des maisons et la création des nouveaux bâtiments. C’est ce que l’on nommera le « clash respectueux ». L’imprégnation des lieux en mettant en scène l’empreinte du passé, comme la mise en valeur des murs de brique. L’affirmation de la thématique du Nord avec le choix des tonalités sombres comme le noir, comparaison à la terre de charbon.
 

Hotel Louvre Lens

Quelles ont été vos sources d’inspiration pour ce projet ?
GUILLAUME DA SILVA
C’est très simple c’est le bâtiment lui-même qui a porté l’inspiration ! En prenant en compte le contexte de cette région rugueuse, de ce bâtiment simple, la notion de dualité exprimée plus haut s’est imposée. L’aspect brut de la brique et de la pierre noire vient se confronter au soyeux de la moquette et des tissus.

CLAIRE DUTHOIT
D’un point de vue architectural, les façades en briques badigeonnées en noir des Pays-Bas nous ont fortement inspirées. Ceci nous permet de donner une nouvelle identité visuelle aux maisons mais aussi de les tourner vers une nouvelle vocation, celle d’un hôtel - restaurant comme lieu d’accueil. Pour les ambiances intérieures, nous avons souhaité créer une atmosphère chaleureuse et conviviale à l’image des « Maisons de famille ». L’hôtel est souhaité comme un espace à la fois ouvert sur l’extérieur, avec de grandes baies profitant du jardin mais aussi comme un lieu cosy.

Hotel Louvre Lens

Quels ont été les enjeux de la réinterprétation des codes de ces anciennes maisons minières ?
GUILLAUME DA SILVA
Le visage des anciennes maisons minières a été transformé par l’utilisation de badigeons de chaux noire. Il était important de créer cette rupture visible dans l’histoire du bâtiment. Nous avons aussi fait appel à des éléments symboliques qui rappellent l’histoire de ce lieu. Le feu dans la cheminée du lobby vient comme une référence à la fonderie et à la mine une fois de plus.

CLAIRE DUTHOIT
Le choix des tonalités, de la mise en place des matériaux, des luminaires sont une réinterprétation du vocabulaire minier. Cependant, l’enjeu de cet hôtel était de ne pas tomber dans la banalisation ou le réemploi systématique de ce vocabulaire mais plutôt d’y faire écho, de le décliner.


Hotel Louvre Lens

Qu’est-ce qui rend l’Hôtel Louvre Lens si unique ?
GUILLAUME DA SILVA
Je dirais que c’est son côté atypique associé à l’utilisation de matières historiques, qui ont du corps, comme le chêne, la pierre bleue brute, les planchers fait en anciens chemins de fer du début du siècle, le bar en étain ou encore les carreaux de ciment. Avoir toujours la recherche d’un savant décalage.

CLAIRE DUTHOIT
La réhabilitation complète de ces maisons en un hôtel lui donne un caractère unique, ainsi il participe à la préservation du patrimoine minier mais aussi de sa mise en valeur.